Droits divers

La retraite à taux plein dès 65 ans pour les aidants familiaux de personnes handicapées

Pour accéder à vos favoris rendez-vous sur le guide en ligne
Pour accéder à vos favoris rendez-vous sur le guide en ligne

Les salariés ayant interrompu leur activité professionnelle pour s’occuper d’une personne handicapée en qualité d’aidant familial ou de tierce personne peuvent, depuis la loi du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites, bénéficier d’une retraite à taux plein à 65 ans, contre 67 ans pour les autres assurés.

 

Une circulaire diffusée par la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV) en octobre 2016 précise enfin les conditions de mise en œuvre de la mesure. Pour en bénéficier, les salariés devront justifier d’une interruption professionnelle d’au moins 30 mois consécutifs pour venir en aide, à titre non professionnel, à une personne bénéficiaire de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH).

 

Cette mesure qui concerne les assurés nés à partir du 1er juillet 1951 leur permet, en pratique, d’obtenir leur pension de vieillesse au taux plein depuis le 1er juillet 2016.

France Alzheimer

Nos conseils