Spécificités pour les personnes sans activité ou à la retraite

L'allocation adulte handicapée

Pour accéder à vos favoris rendez-vous sur le guide en ligne
Pour accéder à vos favoris rendez-vous sur le guide en ligne

Pour les personnes n’ayant pas atteint l’âge légal de la retraite à taux plein, n’ayant pas travaillé ou n’atteignant pas le minimum social, l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) a pour objet de garantir un revenu minimum aux personnes handicapées. En fonction du taux d’incapacité, l’AAH peut être versée ou non au-delà de l’âge minimum légal de départ à la retraite.

Le droit à l’allocation n’est ouvert que lorsque la personne handicapée ne peut prétendre à un avantage de vieillesse, d’invalidité ou d’une rente d’accident du travail d’un montant au moins égal à celui de l’AAH. Il faut résider France, être français, ressortissant de l’EEE ou d’un autre état et en situation régulière (avec un titre de séjour valide).

 

Elle garantit ainsi un revenu minimum pour faire face aux dépenses de la vie courante aux personnes atteintes d’un taux d’incapacité permanente :

  • D’au moins 80 % ;
  • Ou d’un taux compris entre 50 % et 79% si la personne présente de plus une restriction substantielle et durable pour l’accès à l’emploi compte tenu du handicap.

Le taux d’incapacité est déterminé par l’équipe pluridisciplinaire et c’est la Commission des Droits et de l’Autonomie des Pre sonnes Handicapées (CDAPH) qui prend la décision d’attribuer ou non la prestation. L’allocation quant à elle, est versée par la Caisse d’Allocation Familiales (CAF).

 

Un dossier est à retirer auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) ou au Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de la ville de résidence. Il est ensuite à déposer à la MDPH avec les justificatifs demandés. La réponse de la MDPH intervient généralement dans un délai de 4 mois.

France Alzheimer

Nos conseils

Toutes les aides pour les personnes âgées de moins de 60 ans sont conditionnées par la reconnaissance du handicap à au moins 80%. C’est la carte d’invalidité qui permet cette reconnaissance.

 

L’AAH est remplacée à l’âge minimum légal de départ à la retraite par une retraite au titre de l’inaptitude ou l’Allocation Solidarité pour Personnes Agées (ASPA).