Aides financières

La prestation de compensation du handicap

Pour accéder à vos favoris rendez-vous sur le guide en ligne
Pour accéder à vos favoris rendez-vous sur le guide en ligne

Entrée en vigueur le 1er janvier 2006, la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) est une prestation permettant la prise en charge de dépenses liées au handicap. (Elle a remplacé l’allocation compensatrice du handicap). Elle est assujettie à des conditions administratives et des critères de handicap. Les ressources prises en compte sont peu nombreuses. Par exemple : si les ressources sont supérieures à 2 fois le montant annuel de la Majoration Tierce Personne, il n’y a versement que de 80% du montant du plan.

 

La PCH est basée sur les besoins de la personne évalués par l’équipe pluridisciplinaire de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), elle a pour objectif de répondre aux besoins individualisés de la personne malade. Elle peut être affectée à des charges liées à des besoins :

  • d’aide humaine : pour rémunérer des personnes (emploi direct, service mandataire ou prestataire) ou dédommager un aidant fa­milial qui apporte une aide pour les actes essentiels de la vie quotidienne,
  • d’aide technique : pour acheter ou louer des aides techniques nécessaires (fauteuil roulant, lève-personne, etc.),
  • d’aménagement du logement, du véhicule et des surcoûts liés au transport (adaptation d’une salle de bain, du véhicule, etc.),
  • de dépenses spécifiques ou exceptionnelles (télé assistance, protections pour incontinence, etc),
  • d’aide animalière (chien guide d’aveugle ou d’assistance au handicap).

Il s’agit d’une prestation qui peut être versée selon le choix du bénéficiaire, en nature (sous forme d’un service, par exemple) ou en espèces. L’éligibilité est liée au niveau constaté de difficulté pour la réalisation d’un certain nombre d’activités.

 

Un dossier est à retirer auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) ou au Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de la ville de résidence. Il est ensuite à déposer à la MDPH avec les justificatifs demandés. Dans la plupart des cas, une équipe pluridisciplinaire viendra faire à domicile une évaluation des besoins de la personne. Un plan personnalisé de compensation vous sera alors proposé, la personne a 15 jours pour faire connaître ses observations. Il sera ensuite transmis, à la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) pour décision. La CDAPH rend sa décision dans un délai de 4 mois à partir de la date de dépôt de la demande.

France Alzheimer

Nos conseils

La PCH n’est pas cumulable avec la MTP (Majoration Tierce Personne = majoration de pension d’invalidité) et l’Allocation Personnalisée pour l’Autonomie (APA) qui est octroyée après 60 ans.